Bernard Vergier, Voyage entre Cuisine et Poésie | La poesie en images (cliquez sur les images pour ouvrir les dossiers Tous droits réservés pour utiliser une œuvre dans n'importe quel but,me demander d'abord l'autorisation.) | Aphorismes imagés

Aussi longtemps que l'homme aime une femme, fût-ce la moindre d'entre elles, il est réduit en esclave, comme le jeune veau qui tète sa mère (dhammapada)
Avant notre venue rien ne manquait au monde, après notre départ, rien ne lui manquera (Omar Kheyyam)
Avant que tu ne parles, on  ne doit pas pouvoir lire sur ton visage ce que tu vas dires
C'est quand on n'a plus d'espoir qu'il ne faut pas desepérer de rien
C'est son caractère qui fait à chacun sa destinée.(cornelius Nepos)
C'est une belle harmonie quand le faire et le dire vont ensemble(montaigne)
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, cest parce que nous n'osons pas qu'elles le deviennent
Ce qui est passé à fui, ce que tu espères est absent, mais le present est à toi (proverbe arabe)
Chacun de nous porte son grain de folie sous le manteau, mais certain le dissimulent mieux que d'autres
Crois, si tu veux, que des montagnes ont changés de place; mais ne crois pas que des hommes puissent changer de caractère;(proverbe persan)
Croyez tout le monde honnête, et vivez avec tous comme des fripons (cardinal Mazarin)
d'une musique, d'une peinture, d'un poème,d'un regard, d'une caresse c'est pour toi Benjamin
en fait de goût chacun doit être maitre chez soi (voltaire)
En guerre comme en amour, pour en finir il faut se voir de près
Entre le bon sens et le bon goût, il y a la difference de la cause à son effet (La Bruyère)
Flux RSS de l’album RSS Feed | Archives | Galerie gérée par ZenPHOTO